Années 1980 : Maille et textile

 Maille - Textile

(Cf. Curriculum Vitae, parcours universitaire)

Ces expériences scientifiques, artistiques et professionnelles ont été à l’origine d’une investigation ininterrompue sur ces questions autour du signe, du signe humain jusqu’à ce jour.
 

   Dans les années 1980, après la publication de cet ouvrage, je me suis dégagée progressivement d’un travail d’équipe pour entreprendre un travail plus autonome et personnel.

Je m’attache à une recherche particulière sur le contenu et la forme des signes produits par l’homme. J’entreprends une étude sur les armures des tissus et
les points “tricot” sur Métier à tricoter.

- Corpus Point tricot

  Le module de longueur variable du Monoïde est ici remplacé par des carrés noirs et blancs qui correspondent aux fils et aux aiguilles « prises » d’un Métier à tricoter.

planche-de-recherche-1.jpg

Représentation graphique de points trcicot (Fonture arrière)

 

 

Un corpus inédit de 2000 points “tricot” est établi. 

point-tricot-7.jpg              point-tricot-jacquard-4.jpg           point-tricot-reel-3-11-2008-5.jpg

                                           Echantillon de points et jacquard                                       

                          detail-couleur-1.jpg 

                                                       

 

Design-Vêtement


Cette étude m’entraîne dès 1982 :
—D’une part :
A créer des collections de fils à tricoter pour la Maison Sartel établie dans les Vosges.
A créer des collections « Maille» pour les Maisons : Gudule- Rykiel- Kenzo.
—D’autre part :
A confectionner des vêtements “Sculptures-Objets” aux différentes fonctions qui se transforment et développent leur propre autonomie.

 

pull-2.jpg   pull-4-1.jpg  pull-3-2.jpg   pull-5-1.jpg   pull-3-3.jpg

                                                 Modèle :  Pascale Pradel-Gatouillat; Photographe:  P. Guillemet

                                                                                                            pull-6-2.jpg                                                                                                                                                                  


      Dans la logique de la méthode de travail, construite autour du « Monoïde » je mets en relation les différents langages des signes tricotés, tramés, tressés des objets du quotidien et des signes tracés et peints sur les sols et les murs des différents groupes ethniques d’Afrique et d’Amérique.


                                 planche-comparative-3-1.jpg                       planche-comparative-2.jpg                        planche-comparative1.jpg

Etude comparée de signes

    Cette étude comparée sera validée par un diplôme universitaire en 1993 ( Mémoire de Maîtrise en Arts plastiques sous la direction du Maître de Conférence : Rui Alberto)

    Ce travail universitaire a été mené en proximité étroite (en interface) de ma démarche artistique. J’ai exploité l’étude des signes des objets du quotidien au sein de mon travail pictural.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site